confiance-en-soi-article-blog-celine-laredac

Un lundi matin de plus qui débute… Chaque semaine la même chose. Vous vous rendez sur votre lieu de travail en mode “automatique”. L’envie n’est plus là depuis de longs mois. Votre métier ne vous satisfait plus du tout. Une reconversion professionnelle vous tente tellement !
Vous souhaitez un nouveau départ professionnel, aller de l’avant, vous ne

supportez plus votre direction, ni les objectifs fixés, et pas beaucoup plus vos collègues ! Mais voilà, plus facile à dire qu’à faire n’est-ce pas ? Vous manquez de confiance en vous, vous vous posez des questions, vous doutez, vous ne pensez pas réussir à franchir ce pas, il vous manque ce culot nécessaire pour aller de l’avant et changer de métier !

Avoir confiance en soi : la définition

La définition du Larousse est la suivante : “Sentiment, conscience que l’on a de sa propre valeur et dans lesquels on puise une certaine assurance”.
En d’autres termes, si vous avez confiance en vous, vous croyez en vous, vous osez, vous agissez.
Par exemple ?
Vous ne vous épanouissez plus dans votre travail.
Vous n’avez plus une minute à vous.
Vos journées sont à rallonge.
Votre vie personnelle est impactée.
Aucune reconnaissance de la part de votre direction.
Plus rien ne vous motive.
Si vous avez confiance en vous, vous allez agir, vous connaissez vos valeurs, vos compétences, vous avez foi en vous.
Vous n’hésitez pas à demander une augmentation de salaire, vous osez dire non quand un énième dossier vient atterrir sur votre bureau, vous saisissez les opportunités qui se présentent à vous !Votre société ne joue pas le jeu avec vous ? Le manque de reconnaissance vous pèse-t-il ? L’ambiance est morose ? Votre augmentation a été refusée ?
Vous savez que vous valez mieux que cela, vous agissez !
Mais si au contraire, vous doutez, vous avez peur, vous n’osez pas, vous pensez ne pas avoir l’aplomb nécessaire pour passer à l’action voilà ce qui va se passer…

Manque de confiance en soi : un frein à la reconversion professionnelle
Le manque de confiance en soi peut véritablement vous freiner dans votre projet de reconversion. Vous vous demandez pourquoi ? Découvrons cela plus en détails ensemble.
Quels sont les signes d’un manque de confiance en soi ?
Vous vous demandez si vous manquez de confiance en vous ? C’est probablement le cas si vous vous reconnaissez dans ces affirmations : vous doutez, vous hésitez,
la peur d’échouer est fréquente chez vous, vous vous posez trop de questions, crainte de ne pas réussir dans votre nouveau travail, de ne pas être à la hauteur, vous vous dévalorisez, peur de ne pas posséder assez de compétences pour le poste souhaité, la crainte du jugement des autres, en changeant de secteur d’activité.
Tout cela est l’expression que vous n’êtes pas sûr(e) de vous.

Quelles sont les conséquences de ce manque d’assurance ?
Il y a de fortes chances pour que vous restiez dans votre travail actuel !
Vous n’allez pas oser, ne pas agir.
Au lieu de commencer à chercher de nouveaux centres d’intérêts pour vous réorienter, à postuler ailleurs, vous allez vous reposer sur vos lauriers.
Vous n’allez pas entreprendre les démarches nécessaires.
Vous êtes bloqué(e), paralysé(e) !
Et c’est un cercle vicieux : vous voyez ceux qui ont changé de vie, qui ont réussi.
Ah, comme vous les enviez ceux qui maintenant travaillent à leur compte, ceux qui ont trouvé leur voie, ceux qui s’exposent sur les réseaux sociaux et étalent leur bonheur !
Mais vous vous dites que cela n’est pas pour vous, vous n’avez pas les épaules qu’il faut, il vous manque du toupet, du culot, du sang-froid pour quitter votre job.
Alors comment faire pour croire en soi ?

Augmenter son capital confiance et oser une nouvelle vie professionnelle
Et oui me direz-vous, c’est bien joli tout cela, mais quels sont les moyens pour gagner de la confiance en moi et transformer ma vie professionnelle ?
Je vais vous donner quelques pistes :
Tout d’abord cherchez l’origine de ce manque de confiance (votre éducation, votre entourage, un événement déclencheur peut-être ?).
Acceptez vos faiblesses, personne n’est parfait. Souvent, les personnes ne montrent pas la réalité (je pense aux réseaux sociaux, parfois la vraie vie n’est pas celle affichée et les retouches sont légion).
Listez vos qualités, si vous n’y arrivez pas, demander à vos proches, vos amis, vos collègues. Ils peuvent se prêter au jeu et vous dire, ou vous écrire, comment ils vous perçoivent ? Qu’est-ce qu’ils aiment chez vous ?
Arrêtez de vous dévaloriser et de parler de vous en mal, aimez-vous !
Dites du bien de vous et évitez les “je suis trop nul(le)”, “je suis bon(ne) à rien”, etc.
Au contraire, n’hésitez pas tous les matins devant votre miroir à vous dire “je suis belle et je me sens bien”, “je suis positive et j’ose m’affirmer”, “je crois en moi, je vais y arriver”.
Certes difficile le premier jour, mais très bénéfique sur la durée !
Définissez vos compétences afin de les mettre en avant quand ce sera nécessaire.
Reprenez par exemple la fiche de poste de votre emploi. Listez ce que vous accomplissez aisément, un bilan de compétences ou une VAE peuvent vous aider aussi pour cela.

Ces conseils ont bien sûr leurs limites
Quand le mal être est plus profond, quand la confiance en soi a disparu depuis trop longtemps, il va être compliqué d’agir seul.
Vous êtes paralysé(e) ? Cela vous semble insurmontable ? Faites-vous accompagner.
Vous allez vous révéler, vous allez transformer votre vie professionnelle.
Et améliorer votre vie personnelle, car tout est lié !
Vos proches ressentiront ce changement, cette renaissance.
Plus rien ne pourra vous arrêter.
Vous serez confiant(e), serein(e), épanoui(e).
Prêt(e) à passer à l’action pour cette reconversion professionnelle tant attendue ?

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.